LE CANADA QUE NOUS SOUHAITONS EN 2020 //

Relever le défi Asiatique

Dans cette section, les auteurs partagent tous l’idée qui veut que l’Asie soit essentielle pour la prospérité et l’avenir économique du Canada. Le défi est de savoir comment accélérer le tissage de liens économiques, culturels et sociaux entre le Canada et l’Asie qui feront que le Canada joue un rôle essentiel dans le siècle asiatique. Il ne s’agit pas de relations bilatérales à l’ancienne. Ce sont plutôt des liens dynamiques multifibres : le Canada doit s’établir au cœur de l’Asie à titre de pays passerelle, de facilitateur et de source de nouvelles idées, et pas seulement comme un traditionnel partenaire commercial ou fournisseur de ressources.

Dominic Barton est le Directeur gérant mondial de McKinsey & Company. De 2004 à 2009, il présidait à Shanghai le Conseil d’administration de McKinsey en Asie, en plus de diriger le bureau de McKinsey en Corée de 2000 à 2004. Il a publié un nombre d’ouvrages et a activement participé à plusieurs forums internationaux. M. Barton est administrateur de la Brookings Institution, président de l’International Advisory Committee du président sud-coréen sur l’avenir et la vision nationaux. Il est récemment devenu membre du Conseil consultatif international du Singapore Economic Development Council.

SAISIR LE POTENTIEL QU’OFFRE L’ASIE

Dominic Barton

Depuis 250 ans, les liens économiques étroits et mutuellement bénéfiques qu’entretient le Canada avec les États-Unis ont constitué la pierre angulaire de la croissance et de la prospérité de notre pays. Bien que cette superpuissance continue d’être un partenaire économique de taille et un allié indispensable pour le Canada, il est probable que son hégémonie tire à sa fin. Au cours des prochaines décennies, les taux de croissance réelle des pays occidentaux (avec leurs populations vieillissantes, leur dette élevée et le ralentissement de la croissance de leur productivité) continueront d’être inférieurs à ceux des pays de l’est.

Lire les pages 1 à 11 dans le PDF de cette section

Nous devons agir sans tarder et développer une robuste stratégie économique nationale pour l’Asie

Vancouver pourra constituer un avantage puissant pour le Canada dans ses relations avec l’Asie

Yuen Pau Woo préside et dirige la Fondation Asie Pacifique du Canada. Il est conseiller auprès du Shanghai WTO Affairs Consultation Centre et de la Canadian Ditchley Foundation. Il siège au Global Council of the Asia Society à New York et au Conseil d’administration du Mosaic Institute. Depuis 2006, M. Woo a coordonné le State of the Region Report, la principale publication du Pacific Economic Cooperation Council. Il participe aussi au comité de rédaction de Pacific Affairs.

UNE STRATÉGIE DU SAUTE-MOUTON DES RELATIONS AVEC L’ASIE

Yuen Pau Woo

La résurgence de la Chine comme puissance mondiale s’impose lors des délibérations des conseils d’administration des entreprises canadiennes et des dîners de famille. Les produits fabriqués en Chine dominent les étalages de nos magasins et les Canadiens, pour la plupart, reconnaissent désormais le fait que la Chine est devenue la deuxième puissance du monde.

Lire les pages 12 à 19 dans le PDF de cette section

Rana Sarkar est le président et chef de la direction du Conseil de commerce Canada-Inde. Il est également agrégé supérieur et coprésident du conseil consultatif de la Munk School of Global Affairs de l’université de Toronto. Précédemment, M. Sankar a cofondé et dirigé Rawlings Atlantic Limited, un cabinet conseil transfrontalier, et Content Partners, une agence de communication et de promotion en pleine croissance. Il est également membre du conseil consultatif de la Literary Review of Canada et du Mowatt Centre for Policy Innovation.

LE GRAND DÉFI : S’AJUSTER AU SIÈCLE DE L’ASIE

Rana Sarkar

Il est plus que probable que les futurs historiens jugeront que l’évènement le plus marquant de la première décennie du 21e siècle aura été la résurgence de l’Asie pas le 11 septembre, ni la crise financière mondiale. Les chiffres vertigineux qui accompagnent cette rugissante résurgence de l’Asie inspirent des réactions mitigées en Occident : surtout de la crainte et de la cupidité, mais à l’occasion, de l’espoir aussi.

Lire les pages 20 à 29 dans le PDF de cette section

La bonne nouvelle pour le Canada est que, en plein transfert historique de puissance, tout devient possible

Relever le défi asiatique